Archives de tags | mosquée

Un ex-cadre du RN reconnait avoir profané trois mosquées.

Article paru initialement sur Dijoncter.info : [Franche-Comté] Un ex-cadre du RN reconnait avoir profané trois mosquées

Fin novembre dernier, plusieurs lieux de cultes musulmans avaient été dégradés par des graffiti de croix de Lorraine. L’auteur des tags a été récemment identifié, il s’agit d’un ancien responsable-adjoint de l’organisation de jeunesse du RN et candidat aux dernières départementales. Un exemplaire de Mein Kampf a été retrouvé a son domicile.

21 novembre 2021 – Besançon – Des croix de Lorraine taguées sur deux mosquées (lire l’article sur Dijoncter.info ici)

Semaine difficile pour le Rassemblement National du Doubs. Après la sortie d’un dossier mettant en cause un membre de son bureau pour ses proximités néonazies, le parquet a confirmé l’identité du profanateur de trois mosquées. Il s’agit de Quentin le Derout, ancien responsable-adjoint de l’organisation de jeunesse et candidat aux dernières départementales. Déjà condamné pour violences conjugales et détention illégale d’armes, un exemplaire de Mein Kampf a été retrouvé à son domicile. Il a reconnu les faits, et sera jugé le mercredi 9 février à 14h00 au TGI de Besançon.

Profanations, Mein Kampf et violences conjugales.

Lundi nous révélions les proximités affichées entre un cadre du parti, Théo Giacone, et la mouvance néonazie, les « Vandals Besak » [voir ici]. Hier jeudi, c’est le Procureur de la République Étienne Manteaux qui enfonçait le clou : le magistrat a annoncé qu’un suspect a été arrêté dans l’affaire des mosquées profanées [voir ici]. Entre le 6 et le 20 novembre dernier, plusieurs lieux de cultes avaient en effet été visés par des inscriptions à croix de Lorraine sur Pontarlier, Montlebon et Besançon.

L’auteur présumé a depuis été interpellé, reconnaissant immédiatement et intégralement les accusations en indiquant qu’il voulait par ces actes « signifier que la France appartient aux Français. » Lors d’une perquisition menée à son domicile, un exemplaire de Mein Kampf a notamment été retrouvé… alors que l’analyse de son casier judiciaire rapporte deux condamnations pour « violences conjugales » et « détentions d’armes de catégorie D. » Un parcours bien loin du sans-faute.

Maxime Callois (premier plan) ; Jacques Ricciardetti et Géraldine Grangier (second plan) ; Quentin le Derout (troisième plan).

Un ancien cadre du Rassemblement National.

Cet individu se nomme Quentin le Derout. Âgé de vingt-trois ans, salarié en Suisse, il fut aussi un lieutenant local du RN. Il avait ainsi été nommé « responsable-adjoint » du groupe de jeunesse « Génération-Nation » le 30 mai 2021, puis désigné candidat aux élections départementales des 20 et 27 juin 2021 pour le canton de Pontarlier. Plusieurs clichés le montrent avec Jacques Ricciardetti, Julien Oudoul, Géraldine Grangier, Maxime Callois, ou encore Théo Giacone.

Le jeune nationaliste aurait toutefois depuis quitté le parti Lepeniste, qu’il juge « trop laxiste. » Une radicalisation fulgurante, établie en seulement quelques mois. Il vient d’être mis en examen pour « destruction, dégradation ou détérioration d’un bien appartenant à autrui » (322-1 CP) avec la circonstance aggravante « de l’appartenance […] à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » (322-2 CP), et placé sous contrôle judiciaire dans l’attente de son procès.

DEGRADATIONS RACISTES

Les vacances sont finies, « ils » sont hélas de retour…

– DÉGRADATIONS A SAÔNE

La 9ème fête de l’Afrique aura lieu à Saône le 7 septembre  (Fête de l’Afrique).
Cette fête organisée par LACIM a pour but de « réunir pendant une journée les associations humanitaires de la région qui travaillent en Afrique afin qu’elles puissent exposer leurs projets à la population et proposer à la vente leurs éventuelles productions, afin de réunir des fonds pour financer leurs projets ». C’est aussi l’occasion pour chaque association « de se faire connaître et reconnaître des autres associations humanitaires qui travaillent sur le continent africain, afin de partager les idées, les soucis, les solutions, les manières de faire des uns et des autres et réfléchir ensemble à la question humanitaire ».

Certains d’entre vous auront certainement vu durant les vacances sur les bords des routes  les banderoles qui annonçaient cet événement.
Une première banderole avait été détériorée juste avant les vacances (voir article de l’Est Républicain)
De nouveau, plusieurs de ces banderoles ont été lacérées, ou graffitées à la bombe le week-end passé. Pas de signatures ni de signes distinctifs mais le caractère xénophobe de l’acte semble assez évident.

fete de l'afrique 1

Il semblerait que les liens d’entraide culturels et associatifs entre deux continents ne soient pas au gout de tout le monde.
LACIM (organisateur de la Fête de l’Afrique) a décidé de porter plainte.

– TAGS NAZIS SUR LA MOSQUÉE DE BESANÇON

Les nostalgiques de « tonton Adolf » sont également de retour de vacances. Dans la nuit de mercredi à jeudi un sigle SS, une croix celtique, et les mots « Vive la France » ainsi qu’une rune d’Odal, symbole des jeunesses hitlériennes sous le IIIe Reich ont été tagués à la peinture noire sur près de deux mètres sur les murs de la mosquée Es-Sunna de Besançon .(voir l’article de l’Est Républicain).
Les mosquées sont devenues des cibles régulières pour ceux qui dénoncent la soit-disant « islamisation » de la France.
On peut rappeler le vandalisme de la mosquée de Belfort en 2006 (voir ici) et plus récemment la tentative d’attentat sur la mosquée de Lyon (voir l’article du Monde).

Les démagogues de l’extrême droite, de la droite (et pas qu’eux) ne cessent de rejeter sur l' »autre », l’étranger, le « métèque » la responsabilité de tous les problèmes économiques, sociaux et culturels qu’ils sont incapables de résoudre (ou qu’ils n’ont aucune volonté de résoudre). L’islamophobie ambiante n’est qu’une composante de l’hostilité de plus en plus visible envers les étrangers et de préférences ceux venus d’Afrique et du Moyen-Orient, mais aussi certaines minorités européennes comme les Rroms et qui de part leurs présences « menaceraient » le mode de vie européen blanc.
Comme nous le rappellent les auteurs de ses tags répugnants: les arabes sont devenus ce que les juifs étaient avant guerre.