Les syndicats contre le FN : Compte-rendu de la journée du 29 janvier

Voici le compte-rendu diffusé par Visa sur la journée intersyndicale antifasciste qui s’est déroulée à la bourse du travail de Paris (voir ici la présentation de la journée).

VISA

Au moins 600 syndicalistes ont participé ce mercredi 29 janvier à la journée intersyndicale « contre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques » qui s’est tenue à la Bourse du travail de Paris.

Les principaux organisateurs étaient la CGT, la FSU et l’Union syndicale Solidaires. Trois organisations de jeunesse – le syndicat étudiant UNEF et les deux syndicats lycéens UNL et FIDL – y avaient également appelé. Des associations dont la Ligue des droits de l’homme (LDH), le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) et Vigilance initiatives syndicales antifascistes (VISA) ont également contribué au succès de la journée.

Le soir, celle-ci s’est terminée par un meeting, avec des orateurs-oratrices de la CGT (Thierry Lepaon), de l’UNEF (William Martinet), de la FSU (Bernadette Groison) et de l’Union syndicale Solidaires (Annick Coupé).

Des vidéos de la LDH, du MRAP et de VISA ont également été projetées et ce meeting a été retransmis sur Internet. Des visionnages collectifs ont eu lieu dans un certain nombre d’Union locales des organisations syndicales participantes. Notons, par ailleurs, la remarquable mobilisation des travailleurs sans papiers pour ce meeting.

 

Avec cette journée de travail et ce meeting, il s’agissait pour les organisations syndicales participantes de lancer une campagne nationale  contre les tentatives de l’extrême droite de trouver un ancrage dans le monde du travail et dans les classes populaires, cherchant à y recruter un électorat en surfant sur les déceptions et frustrations engendrées par les politiques austéritaires présentées comme « sans alternative ». Plusieurs événements ont déclenché l’alerte pour les syndicalistes. Les sondages « sortie des urnes », effectuées lors des élections présidentielles, indiquent depuis plusieurs années la persistance d’un votre FN parmi les personnes se déclarant « proche d’une organisation syndicale ».

Aux élections cantonales de mars 2011, le Front national a présenté plusieurs candidats appartenant à des organisations syndicales ; le plus connu entre eux est devenu Fabien Engelmann, exclu par la CGT suite à sa candidature. Le même Fabien Engelmann s’est par ailleurs illustré, ce même 29 janvier 2014, d’un communiqué haineux dans lequel il accusait les organisations syndicales de « détournement d’argent », tout en traitant la LDH, le MRAP et VISA de « groupuscules totalitaires » (sic). Dans cette dernière période, la montée d’une certaine sympathie pour le courant Dieudonné/Alain Soral a aussi été notée dans des quartiers populaires, mais aussi dans des entreprises. Un problème qui est souvent revenu dans les discussions de ce mercredi 29 janvier.

… la suite sur le site de VISA

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :